Les bienfaits d’une retraite de yoga

Les bienfaits d’une retraite de yoga

portrait-lysanne

Lysanne Pelletier
12/11/18

Mon désir d’organiser des retraites de yoga est né de ma propre expérience. Bien entendu celle-ci est propre à chacun mais une chose est certaine, les résultats sont exponentiels.

La formation que j’ai reçue en Inde et les évènements sporadiques auxquels j’ai participé ont tous un point en commun : l’intensité. Je pense qu’une certaine véhémence est nécessaire afin d’aller secouer nos habitudes et croyances de nature limitée.

Mon expérience

Au delà de mon corps qui réagissait à l’amplitude des efforts physiques, mon mental se calmait pour faire place à de nouvelles croyances : Je suis capable de tout, je suis infinie et sans limite. Une sorte de clarté d’esprit s’installait. Du côté émotionnel, parfois une grosse peine sans raison connue faisait surface, explosait en larmes et faisait place à une légèreté, un calme intérieur. J’avais l’impression de faire le ménage dans ma tête et de remplacer les blocages corporels et émotionnels par la flexibilité et l’apesanteur.

J’étais dans un cadre idéal, calme et loin de mes responsabilités au quotidien. Je n’avais que moi à m’occuper. Je me donnais finalement la chance de libérer de vieilles histoires refoulées, m’observer en me détachant du personnage créé par l’égo, guérir et finalement repartir vers le monde extérieur davantage connecté à mon essence.

Faire partie d’une communauté

Mais je n’étais pas la seule à vivre tout ça. J’étais entouré de gens qui recherchait également une certaine libération. Nous étions tous prêts à laisser tomber les masques et être vrais. Je sentais que les liens que nous créions étaient de loin les plus solides grâce à ce choix d’exposer notre vulnérabilité.

Le syndrôme du professeur

C’était maintenant devenu clair que je désirais appliquer davantage la philosophie du yoga dans ma vie. Ayant voyagé pendant plus de 11 ans, j’étais finalement prête à me poser et partager l’enseignement. Mais je savais fort bien qu’enseigner des classes de yoga à des gens qui baignent dans le brouhaha quotidien n’aurait pas le même impact. « C’est comme un teaser pour le real deal ». Pour l’avoir expérimenté, je pense qu’il est primordial de sortir de sa routine pour donner place au changement.

Pourquoi faire ça sous les palmiers ?

En plus de revenir dans un coin du monde où la chaleur du soleil se fait oublier pendant plus de la moitié de l’année, il me semblait évident de choisir une destination ensoleillée afin de se ressourcer, revivre et être en contact direct avec la nature et la mer. Quant à l’autre moitié de l’année où la température est clémente et la nature est éveillée, j’espère pouvoir faire des mini-retraites de trois jours – une sorte de rappel « au real deal »- sur ma terre natale qu’est le Canada.

Vous désirez partager votre expérience d’une retraite de yoga sur notre blog ?
Écrivez-nous : naturel@yogalours.com

Fermer le menu
Positive SSL