Méditation
avec
Yoga l'ours

Selon les yogis, la respiration est la passerelle entre le corps et l’esprit. Pendant la méditation, il est fréquent de ressentir la tension musculaire et les bruits incessants de l’esprit. Le système nerveux se retrouve alors à faire l’arbitre entre le corps tendu et l’esprit préoccupé. L’une des meilleures méthodes pour réguler le système nerveux, c’est à travers la respiration. Non seulement les yogis l’ont expérimenté depuis des milliers d’années mais la communauté médicale et psychologique le reconnaît désormais.

Il existe cinq niveaux de méditation universelle.

Savitarka (Forme brute)
Celui qui pratique choisit un objet de concentration. Par exemple, la respiration, un mantra, la lumière, la compassion, l’acceptation, etc.

Savichara (Forme subtile)
Celui qui pratique choisit un objet de concentration qui est à la base de toute création. Par exemple, les éléments tels le feu, la terre, l’air et l’eau ou encore l’énergie vitale du corps subtil.

Sananda (État de béatitude)
L’attention de celui qui pratique dépasse les objets de forme brute ou subtile. Il est conscient de la félicité sous-jacente, une réalité beaucoup plus fine que l’émotion.

Sasmita (L’unicité)
Celui qui pratique dépasse le niveau de l’ego et tout ce qui vient avec (traits de personnalité, désirs, images, formes). C’est une méditation sur l’unicité sans la diversité des choix et options des niveaux précédents.

Asamprajnata (Sans objet)
Tous les niveaux précédents suggèrent un objet de concentration. Ce dernier niveau est sans support mais cela ne signifie pas le vide pour autant. Nous parlons plutôt d’une immobilité de l’esprit, indescriptible lorsqu’à l’état éveillé.

Les classes que nous offrons chez Yoga l’ours se situent au premier niveau, car il faut bien commencer par le début ! L’une des pratiques que nous présentons est celle de l’Ajapa-Japa. En quelques mots, nous suggérons un mantra à mémoriser, sans effort.

Fermer le menu
Positive SSL